Printemps à Bourges

Printemps à Bourges
Patrice Cousin

Mais alors, comment ont-ils fait ?
– Où sont les clefs de cette chaine, que l’on délivre cette pauvre femme ? Embarrassé par les menottes, je fouille ma poche et sors cette fichue clef.
Avant que j’aie placé un mot, le galonné m’ordonne de me taire et de garder mes explications pour plus tard. Noël essaye une approche sans plus de succès : « Nous verrons ça tout à l’heure ».

Lire la suite

la boule à thé

la boule à thé
Patrice Cousin

«Drôle d’idée de vous écrire, encore vivant, pour vous dire que je ne suis plus…  Je vais faire comme si.
« La vie est une maladie dont on ne guérit pas, et même pour finir, on en meurt », a dit Mark Twain fort intelligemment…»
Le ton est donné, son «test amant» va laisser un drôle de goût à ses amis !

Lire la suite

La double vie de mes chaussettes

La double vie de mes chaussettes
Patrice Cousin

Comment pouvez-vous expliquer ce mystère, que nous avons tous vécu un jour ou l’autre : où donc a disparu la deuxième chaussette ?

– Anne-Marie ! Où as-tu rangé mes chaussettes ?

Je le confesse : je ne fais pas la lessive, pas plus que je ne m’occupe du linge ; quand quelque chose ne va pas, j’appelle ma femme à l’aide.

Lire la suite

cendres inconnues

Mais où sont passées les cendres de Jules ? C’est la question qui turlupine le gendarme Georges Poussin, le meilleur ami de Jules. Sous les ordres de l’Adjudant-Chef Le Coque, commandant de la brigade de Quimper, Georges Poussin va suivre la trace d’un vendeur de cercueils d’occasion !
L’auteur nous fait traverser la Bretagne à la poursuite des ossements dans lesquels se trouvent peut-être ceux de son ami.
Dans un style enlevé et joyeux, Patrice Cousin nous emporte avec lui dans un étrange voyage, dans un monde tout aussi étrange.

Né en 1945, marié et père de deux garçons, Patrice Cousin a été photographe et correspondant de presse, puis pendant vingt ans, il a sillonné la méditerranée à la barre de nombreux voiliers en courses, régates ou croisières. Secrétaire de rédaction d’un luxueux magazine monégasque, il y a été rattrapé par le goût de l’écriture. Depuis, il alterne littérature et peinture, son autre passion. Ce « Polar » est son septième ouvrage, et le troisième du genre après « Un printemps à Bourges », et « La boule à Thé ».