les Fabliaux immoraux…

Ils sont apparus en premier sur la page Facebook de Jean Louis Le Breton, écrivain, et aussi rimeur !

Par jeu, il avait écrit une “fable” inspirée par Jean de La Fontaine, inspirée seulement, car pour la morale…. Est-ce le démon du Midi, nous sommes dans le Sud Ouest ?

À baiser comme une machine
On ne saurait prendre plaisir
Inutile d’agiter sa pine
Il faut bien aimer pour bien jouir
.”
Elle ne ressemble pas vraiment à ce bon Monsieur Jean !


En lisant cette poésie, son compère -en un seul mot- Gérard Pinson fut pris, comment dire ? D’un élan, qui n’est pas serf, et vit dans ces lignes un appel à la polissonnerie, qu’il fréquente assidument et à qui il fait moult honneurs !
Lorsque je lu ces lignes, je proposai aux deux poètes d’en composer davantage afin de créer un recueil.

L’acceptation de MM. Le Breton et Pinson était la porte ouverte pour proposer aux autres auteurs de ce groupe gascon de se joindre à ce joyeux livret ! Gilles-Marie Baur, Christophe Casazza, Thierry Guille ont ainsi apporté leurs lignes à cet édifice coquin, pour lequel Virginie Descure a créé des sympathiques illustrations !

Chacun a composé quatre fabliaux, auxquels trois contes écrits par Monsieur Jean de La Fontaine ont été ajoutés. Il ne faut pas perdre de vue que ce dernier a débuté son œuvre par des contes grivois, osés, qui n’ont pas connu le succès immédiat ! Raison qui l’a poussé à se tourner vers les Fables, qui ont trouvé elles, très vite leurs lecteurs !

Peut-être en ira-t’il ainsi de nos auteurs ? Nous le leur souhaitons bien volontiers.

Une luxueuse robe noire pare ces fabliaux d’un éclat qui leur sied à merveille, rehaussé par le choix d’un superbe papier ivoire. Un très beau recueil…

One thought to “les Fabliaux immoraux…”

  1. Illustrations intéressantes, textes crus, beaucoup d’humour, les poètes se sont lâchés, et pour le quiz, j’ai obtenu 12 bonnes réponses. Vu les questions, c’est pas si mal.

Les commentaires sont clos.