La bonne chère

La lune était à l’embonpoint
Lorsqu’elle naquit sur Regala
Heureux présage dirent les anciens
Ce sera sans doute une diva

Elle avait une bien jolie bouille
Deux grands yeux bleus couleur des cieux
Un sourire grand comme une citrouille
Un popotin bien délicieux

Et puis s’en vinrent les années
Mais la belle ne grossissait pas
Elle arborait une taille si fine
Que Maigrelaide on l’appela

Il faut dire que sur cette planète
On porte à l’aise son surpoids
Les hommes comme les femmes sont obèses
C’est même cette forme qui fait les lois

Elle avait beau faire des régimes
Avaler quatre fois son poids
Dévorer du soir aux mâtines
Sa silhouette fine s’affirma

Cette différence lui fut fatale
Tout un chacun la méprisa
La déprime fut son seul repas
Dans sa beauté elle s’en alla

Laissant à qui veut bien l’entendre
Ce drôle d’adage qui nous encombre
Suivant la norme que l’on fréquente
On est toujours le laid d’un autre