Christophe CASAZZA

Christophe CASAZZA   

Cela ne s’invente pas, mais je suis né dans la cuisine de mes grands-parents, chair cuitier et aubergiste, un beau jour de mars 1959 (voir à excellent millésime de vin). À l’adolescence, alors que j’aurais pu participer a la bonne marche de l’entreprise familiale, je m’écarte des fourneaux préférant alors les joies de la lanterne magique, les images et les bons mots. J’exerce alors les professions d’assistant-réalisateur, de photographe, de journaliste, de réalisateur télé et d’auteur, tout en occupant mes loisirs a sillonner les vignobles du monde a la recherche de bons petits crus. Et puis c’est l’appel du manche. Je reviens aux casseroles par l’écriture de plusieurs ouvrages sur la gastronomie comme « à table avec les monstres », « ciné bouffe », « les petits plats du grand Écran », « le guide Amphore des vins bios et biodynamiques »… etc.
En suite de quoi, je crée « Buvons Nature », un salon de vin naturel, je monte « les Saveurs musicales », et je participe a la création, à Dijon du « Festival Cinégastronomique ».  En 2006, je deviens chef cuisinier pour la chaîne américaine Discovery Chanel Real Time. Puis après un rapide passage sur l’émission « Combien ça coûte ? » ou je démontre que l’on peut bien manger pour pas cher, j’entre au magasine Gault et Millau comme journaliste et dégustateur vin. Quelques années plus tard je collabore à l’Epress, à C Champagne, avant de lancer Haute Goûture, un magazine culturel dédié au Vin, à la Gastronomie et à l’Art. En 2017, avec un groupe de 9 artistes, j’invente les « Indociles Heureux », un groupe de réflexion fantaisiste qui s’expose artistiquement, chaque année, à la Maison Fénéon, à Estang, Gers. Et la poésie dans tout cela ? C’est une sorte de jardin secret, que je travaille en biodynamie et que je fais déguster quand l’occasion se présente !

Bon appétit !

des livrets, des mots : Aux plaisirs des combats amoureux